Des cheveux au naturel

routine capillaire (800x600)

C’est en m’interrogeant sur l’efficacité des produits cosmétiques, mais aussi sur leur composition et leur innocuité, que j’ai peu à peu complètement changé la manière de prendre soin de mes cheveux et renouvelé quasiment tous les produits de ma salle de bain.

Pour cacher quelques cheveux blancs découverts pour la première fois à l’âge de 17 ans, j’ai pendant longtemps teint mes cheveux chez le coiffeur ou à la maison. Après un passage par les teintures chimiques que j’ai fini par abandonner car elles devenaient irritantes pour le cuir chevelu et abimaient sérieusement les cheveux,  je suis passée par l’étape teinture ‘naturelle’. J’ai commencé par utiliser Eos de Wella qui a le mérite de rendre le cheveu beau et souple, mais la couleur s’en allait peu à peu à chaque shampooing. Après vérification, il s’est aussi avéré que la composition n’était pas optimale. Je suis donc passée à l’indigo et au henné pour avoir le châtain foncé que je souhaitais et c’est là que j’ai définitivement craqué. Non seulement la pause durait plusieurs heures, à renouveler toutes les 3 semaines, mais l’indigo disparaissait à une vitesse folle. Après toutes les ruses de sioux pour essayer d’espacer les shampooings, dont l’abus de shampoing sec et l’utilisation de la poudre de sidr à la place des shampoings, j’ai fini par en avoir assez. Non seulement c’était très contraignant, mais le résultat espéré n’était pas là. Finalement, après un long temps de réflexion et de discussion avec mon cher et tendre, j’ai décidé d’arrêter définitivement toute coloration. Pour que cela aille plus vite, j’ai tout fait couper court (j’avais les cheveux mi-longs). Je suis aujourd’hui ravie de ma nouvelle coupe courte que j’ai finalement adoptée et de ma nouvelle couleur, un gris tout doux se cachait sous un châtain foncé artificiel. Cela plait en plus énormément à mon entourage et, cerise sur le gâteau, c’est super tendance…

Aujourd’hui, ma ‘routine capillaire’ est devenue très simple : un shampooing bio le plus doux possible tous les 4 jours en moyenne et un dernier rinçage à l’eau vinaigrée (plus besoin d’après-shampooing, ni de démêlant). De temps en temps, sur les conseils de mon coiffeur, j’applique un ‘soin déjaunissant’ qui donne un côté plus acier à mon gris, mais je crois que je vais aussi finir par m’en passer car mes cheveux ne jaunissent pas du tout. Et pour finir, un produit coiffant que j’utilise si nécessaire.

Deux blogs fantastiques sur le sujet et très inspirants :

50 nuances de gris : plein de témoignages de femmes de tous âges qui ont arrêté de se teindre les cheveux et qui assument leurs cheveux gris

Les cheveux de Mini : la composition de shampooings et autres produits capillaires passée au peigne fin

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s