Passer aux cosmétiques bio

cosmétiques bio (800x592)

A la suite notamment de la lecture de La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens, j’ai pris la décision de privilégier les cosmétiques bio. Pas si simple à mettre en pratique !

Certains produits n’ont pas d’équivalent en bio. C’est le cas notamment des anti-transpirants. J’en ai donc conservé un, bien riche en sels d’aluminium :-), que j’utilise lorsque je ne veux prendre aucun risque. Le reste du temps, je me sers d’un déodorant bio. Mais il ne faut peut-être pas désespérer. Dans le dernier test conduit par 60 millions de consommateurs, c’est un déodorant non-bio dont la composition serait acceptable qui a été désigné meilleur produit : Cadum femme Micro talc. Je vais certainement l’essayer cet été.

Difficile aussi de trouver des parfums bio un peu puissants. Même si l’offre s’est réellement développée ces dernières années, je trouve les senteurs toujours trop légères à mon goût. Je reste donc pour l’instant fidèle à Jour d’Hermès en été et Narciso le reste de l’année, même si j’ai parfaitement conscience que les fragrances synthétiques contiennent des substances toxiques. J’évite juste d’en mettre directement sur la peau.

En revanche, pour tout le reste, le choix est immense. La présence d’un label bio est utile, mais malheureusement pas suffisante pour s’y retrouver. La difficulté est d’arriver à décrypter les étiquettes afin d’identifier les ingrédients de base de qualité et écarter les produits, certes bio, mais sans intérêt. Comme il est très difficile de mémoriser la liste des bons ingrédients, comme des moins bons, j’utilise parfois l’outil de recherche INCI (liste de tous les ingrédients contenus dans une formule cosmétique) mis au point par le site la vérité sur les cosmétiques. Il suffit de taper les premières lettres de l’ingrédient qui nous intéresse et l’on sait immédiatement si l’ingrédient se classe entre ‘très bien’ et ‘à déconseiller’. Je trouve aussi plein d’informations sur les ingrédients sur le site l’essentiel de Julien , un passionné d’huiles essentielles et promoteur de la ‘slow cosmétique’. Je n’ai pas encore testé les fournisseurs référencés sur son site, mais c’est bien tentant. Un autre site aussi très intéressant pour mieux connaître les produits cosmétiques : l’observatoire des cosmétiques .

Je n’ai toujours pas une liste complète de produits cosmétiques bio incontournables, mais je ne cherche pas non plus à devenir une experte en cosmétiques. Et puis, il y a tellement de nouveaux produits, de nouvelles petites marques qui arrivent sur le marché qui nous tendent les bras. Alors, je tâtonne et j’avance doucement en procédant par élimination et coups de cœur.

En ce moment, j’utilise les produits suivants :

  • Crème de jour et crème de nuit Rose Bio de Logona. Confort absolu. Elles sont toutes les deux parfaites pour ma peau fine et sèche. Produits que je pense conserver encore longtemps.
  • Huile démaquillante Rose sauvage & Aloès de Logona. Je la réserve au démaquillage des yeux.
  • Lait démaquillant ‘Lift Argan’ de chez Léa Nature. Très bon produit, mais je ne le rachèterai sans doute pas car il est trop fluide et a tendance à couler.
  • Crème de lait pour le corps de Coslys. Pas assez hydratant à mon goût.
  • Beurre de karité de chez Herves et Traditions. Je change souvent de fournisseur, mais j’ai toujours du beurre de karité en stock. Je ne peux pas me passer de ce produit, idéal pour les peaux sèches, même s’il n’est pas facile à appliquer (il faut le chauffer entre les mains et ne pas avoir à s’habiller dans la foulée).
  • Gel douche peaux sensibles à la figue de chez Coslys. Un habitué de notre salle de bain. Usage et format familial.
  • Déodorant bille au santal et thé vert de chez Melvita. Rafraichissant.
  • Dentifrice au Calendula de chez Weleda. Un autre habitué de notre salle de bain. Je ne peux plus utiliser les dentifrices mentholés conventionnels que je trouve trop agressifs.
  • Spray solaire visage et corps de chez Acorelle 50 spf. Annoncé sans effet blanc, même si ce n’est pas le cas. Je vais le conserver car il ne contient justement pas de nanoparticules et ses filtres sont uniquement minéraux.
  • Autobronzant Lavera pour le corps. Parfait.

Il me reste un tube d’argile verte prête à l’emploi de chez Cattier dont je ne sais plus que faire. Je l’avais utilisé pour faire dégorger ma teinture de cheveux avant de les couper et d’arrêter toute coloration. C’est apparemment excellent pour faire des masques, mais à condition d’avoir la peau grasse, ce qui n’est pas du tout mon cas. Peut-être pour les cheveux ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s