Soins du visage : on simplifie !

dscn5322-640x558

Je suis certes devenue une adepte des cosmétiques bio, mais certaines pratiques de ce secteur me dérangent. S’il fait en général bien moins de promesses alléchantes et souvent trompeuses que le secteur de la cosmétique dite conventionnelle, je suis toujours étonnée de voir que certains laboratoires bio ont eux aussi développé des produits pour des besoins que je ne soupçonnais même pas :

  • une cure intensive clarifiante,
  • un sérum anti-perfections,
  • un sérum bouclier anti-toxines,
  • un shampoing traitant super tonus,
  • un soin contour des yeux illuminateur,
  • une crème apaisante pour les pieds…..

Est-ce qu’une crème qui marche bien pour le corps ne vaut pas aussi pour les mains et les pieds ? Est-ce qu’un shampoing n’est pas d’abord fait pour se laver les cheveux ? Une fois bien rincé, que reste-t’il du ‘super tonus’ ? Est-ce qu’une crème pour le visage n’a pas vocation à aussi être appliquée sur le contour des yeux ?

Je ne conteste pas que, comme pour tout secteur, le bio a besoin d’offrir davantage de produits et d’étoffer ses gammes pour attirer plus de clients. Je ne vais pas non plus nier le plaisir qu’il y a à prendre soin de soi, ni à tester de nouveaux produits, confortablement installée dans sa salle de bain. Mais a-t-on vraiment besoin de beaucoup de produits pour se faire du bien ? J’en suis de moins en moins convaincue.

Ces derniers mois, j’ai donc continué mes recherches et mes lectures. Entre temps, j’ai fini certains produits et je me suis demandée s’il fallait les renouveler.

De quoi a par exemple réellement besoin le visage ? Finalement de peu de choses : un nettoyant doux, un produit hydratant, un soin spécifique si nécessaire et un peu de maquillage pour avoir bonne mine si l’on en a envie.

Je me suis donc intéressée aux produits les moins sophistiqués possibles. Avec des compositions plus simples, on évite les ingrédients toxiques. Sans oublier que le décryptage de la liste des ingrédients est une tâche fastidieuse, ce qui rend la comparaison des produits compliquée, à moins de vouloir y passer beaucoup de temps.

J’ai donc changé ma routine ‘visage’ ces dernières semaines :

Le soir :

  • Démaquillage avec de l’huile d’amande douce et rinçage à l’hydrolat de géranium rosat. Pour tout cela, j’utilise des cotons lavables.
  • Nettoyage avec un savon saponifié à froid.
  • Hydratation avec un sérum composé d’huile d’argan et d’huile de rose musquée auquel j’ai rajouté quelques gouttes d’huile essentielle de ciste et de géranium rosat.

Le matin :

  • Un peu d’hydrolat de géranium rosat sur le visage.
  • Hydratation avec le même sérum que celui utilisé le soir pour nourrir ma peau  puis, une fois bien pénétré, application de la crème de jour Rose Bio de Logona notamment s’il fait froid.
  • Maquillage si je sors, mais pas quand je travaille de la maison.

2 à  fois par semaine, je procède à un gommage composé d’huile d’amande douce et de bicarbonate de soude.

Les huiles végétales et les huiles essentielles viennent de chez Bioflore et Herbes et Traditions.  J’ai trouvé la recette du sérum sur le site l’Essentiel de Julien. Il faut faire bien attention au dosage des huiles essentielles car ce sont des actifs puissants : 1% maximum (bien compter les gouttes). Le savon saponifié à froid vient de chez Belle Bulle. J’ai choisi le N° 5 ‘sensitive skin’.

Cela fait plusieurs semaines que j’applique cette routine et j’en suis ravie.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s