Mes livres de couture

Il y a quelques années, j’ai appris à coudre en cours du soir avec une vraie prof. Mon premier job m’avait conduite au Havre où je m’ennuyais à mourir. Je n’y connaissais personne. Heureusement que cela n’a duré que quelques mois. Pour occuper mes soirées, j’avais rempli mon agenda d’activités diverses. C’est comme cela que je me suis inscrite à un cours hebdomadaire de couture. Le DIY n’était pas encore tendance, seules nos grand-mères cousaient et tricotaient, enfin certaines. La prof était très exigeante, très à cheval sur les différentes étapes à respecter et n’hésitait pas à nous faire refaire ce qui n’était pas bien réalisé. Même si nous étions toutes là (pas un seul garçon à son cours) pour nous détendre, elle avait raison d’être aussi vigilante car je me souviens encore de certaines de ses consignes qui me sont toujours utiles.

Pendant quelques années, je me suis fait plein de vêtements, sans oublier la déco (stores en tissu, housses de meubles, coussins). Je ne compte pas le nombre de samedis passés dans le quartier du marché Saint-Pierre à Paris entre les magasins de tissus et les merceries. J’ai même fait un stage de quilting et de boutis provençal (à la main) dans une jolie boutique du 5ème arrondissement.

Et puis, nouvelle vie, changement de job, changement de ville, et plus du tout de temps à consacrer aux ‘travaux manuels’. Je me suis débarrassée de beaucoup de matériel et d’outils à l’occasion du déménagement à Bruxelles. Je regrette aujourd’hui de m’être séparée d’un mannequin ☹.

J’ai finalement repris la couture il y a 2-3 ans. J’avais à nouveau envie de faire quelque chose de mes doigts, je ne suis pas un pur esprit 😊. J’ai commencé par me doter d’une machine à coudre digne de ce nom (Pfaff). J’ai un peu cafouillé au début, mais les réflexes sont vite revenus.

Je n’ai pas suffisamment de temps pour construire complètement un vêtement compliqué, mais en revanche je fais beaucoup de retouches ou de modifications pour que les vêtements tombent parfaitement bien. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je trouve rarement de vêtements parfaits dès l’essayage. Certes, mon mètre 62 réclame souvent de revoir les longueurs, mais je dois aussi souvent revoir la place des pinces (ça baille aux emmanchures) ou le tour de taille (pas assez marqué à mon goût). Parfois, c’est vrai que j’ai envie de changer l’allure générale du vêtement. J’ai ainsi récemment radicalement modifié un combishort.

Bref, tout ça pour dire que cela ne serait possible sans de bons livres de couture auxquels je me réfère souvent pour trouver comment faire, le bon truc utile ou comprendre ce qui ne va pas. Les librairies aujourd’hui débordent de livres de couture, pour tous les niveaux, par thème, avec parfois des patrons directement prêts à l’emploi. Nos grand-mères n’en reviendraient pas !

Voici les livres dont je me sers le plus souvent :

L’encyclopédie de la couture

Alison Smith, Flammarion

Un nombre incroyable de techniques y sont décrites pas à pas à l’aide de nombreuses photos, sans oublier comment modifier les patrons du commerce et raccommoder. C’est vraiment une bible de près de 400 pages. Indispensable !

Coudre à la machine

Kate Haxell

Un livre a priori destiné aux débutants. Ma première machine était rudimentaire, il me manquait donc quelques techniques comme la réalisation de boutonnières ou d’ourlet invisible pour profiter à fond de ma nouvelle machine.

Finitions Haute-Couture

Lynda Maynard, Ed. Tutti Frutti

Un super guide pour des finitions magnifiques et super soignées. Je suis encore loin d’avoir mis en œuvre toutes les techniques. Mais un jour peut-être….

La retouche des vêtements

Teresa Gilewska, Ed. Eyrolles

Avec ce livre, je fais des économies de retoucheuse. Il est surtout utile pour modifier ce qui ne va pas dans un vêtement, moins pour le transformer. Je n’ai pas toujours trouvé ce que je cherchais, par exemple comment resserrer un pantalon à la taille ou creuser un décolleté. Je ne me suis quand même pas trop mal débrouillée toute seule 😊

Créer des patrons

Jo Barnfield – Andrew Richards, Ed. Eyrolles

A partir de ses propres mensurations, ce livre explique comment construire des patrons de base en tailles S, M ou L, et comment les adapter ensuite si nos mensurations ne correspondent pas en tous points aux tailles standard. Assez complet.

La couture

Jacqueline Maurin et Aline Mbaye, Ed. LarousseJ’ai acheté ce livre en seconde main. Il date de 1984 et n’est plus en vente. Il est un peu austère, mais je le trouve intéressant pour la réalisation des patrons. On y apprend à dessiner un patron à partir de ses mensurations personnelles, sans passer par l’étape des patrons standards comme dans le livre précédent. Il faut quand même bien s’accrocher pour comprendre les instructions.

Matières inédites

Yoshiko Mizuno, Ed. de Saxe

Comment coudre des matières spéciales, comme la fausse fourrure, le cuir synthétique, la suédine ou le PVC, avec les patrons en prime.

Dans un prochain article, je parlerai de mes sites de couture préférés, notamment ceux qui contiennent des tutos très bien faits.

Bonne lecture et surtout bonne couture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s