Produits solaires bio : efficaces ?

J’adore le soleil car il me met d’excellente humeur. Sans compter que je passerais bien la plupart de mon temps à l’extérieur si la météo était plus clémente toute l’année. Mais le soleil ne m’aime pas vraiment. Peau claire de bretonne oblige. Ce n’est pas que je n’arrive pas à bronzer, c’est juste que je développe des taches de rousseur (c’est mignon, mais point trop n’en faut) et parfois des rougeurs ou des petits boutons. Il y a donc longtemps que je ne m’expose plus du tout. Mais comme on ne peut pas raser les murs tout le temps, et que j’ai aussi envie d’avoir bonne mine, je me débrouille entre produits protecteurs et un peu de triche, le tout en bio bien sûr.

Crème solaire

Tout le monde aura compris qu’il faut se protéger du soleil et pas seulement en été. Mais de là à mettre une crème solaire toute l’année, il ne faut pas exagérer, en tout cas quand on vit en Belgique. C’est plutôt le soleil qui nous manquerait une grande partie de l’année. Il faut bien montrer un tout petit bout de peau, on parle même de 15 mn par jour, pour pouvoir synthétiser la vitamine D.

Je dois dire que je n’ai d’ailleurs jamais bien compris le principe d’une crème hydratante anti-UVA et anti-UVB que l’on se mettrait le matin avant d’aller travailler, toute l’année, pour ensuite aller s’enfermer le reste de la journée. Si à midi, on doit déjeuner sur une terrasse au soleil, autant se couvrir de crème solaire juste avant de sortir.

En ce qui me concerne, dès que je sais que je vais passer un moment dehors, notamment entre mai et septembre, je sors ma crème solaire, bio de préférence.

J’évite les produits dits conventionnels car ils contiennent des filtres chimiques qui sont loin d’être anodins. Certains sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. C’est le cas de l’ethylhexyl methoxycinnamate que l’on trouve chez de grandes marques de cosmétiques. Il faut l’éviter à tout prix. D’autres filtres sont allergisants, comme l’octrorylène, très présent dans de nombreux produits. Il peut provoquer des allergies au soleil 😦  . Je vous invite à lire le dernier numéro de 60 millions de consommateurs pour en savoir plus.

Cette année, j’ai racheté Acorelle 50 spf (peaux sensibles et enfants) pour le visage et acheté pour la première fois Biosolis 30 pour le corps.

Contrairement à ce qui est mentionné sur l’emballage, Acorelle laisse un film blanc sur la peau. C’est sans doute inévitable car le filtre utilisé est minéral et n’est pas réduit à la taille de la nano particule. Il faut donc vraiment bien l’étaler pour éviter l’effet masque.

J’ai acheté la crème Biosolis car ce produit belge m’a fait de l’œil dans le magasin. Il est un peu épais, mais j’ai fini par le trouver très agréable. J’en était contente, avant que je ne lise les avis des associations de consommateurs. Pour Test-Achats (Belgique), tout comme l’UFC Que Choisir (France), le produit est très insuffisant assurer une protection contre les UVA. S’il présente une très bonne composition (le minimum qu’on puisse attendre d’un produit bio) et une bonne protection contre les UVB, l’’UFC ne lui donne finalement que la note de 7,9 sur 20.

Bref, je ne sais plus que penser. Je ne sais pas si Acorelle présente le même défaut, car il n’a pas été testé par les associations de consommateurs. Faut-il mettre tous les solaires bio dans le même panier ? Le CNRS a produit un dossier sur les anti-UV : a  priori, il n’y a pas de raison de douter de l’efficacité des filtres minéraux et la recherche qui continue dans ce domaine est très prometteuse. Il est évident que je serai plus vigilante lors de mes prochains achats.

Autobronzant bio

Pour le corps, je suis une adepte de l’autobronzant depuis longtemps. J’en ai déjà testé un certain nombre. Cette année, j’ai choisi le spray Biosolis en spray. J’avais espéré que ce format m’évite d’en mettre plein les mains. En fait ce n’est pas différent d’un lait, il faut l’étaler à la main. Comme pour tout autobronzant, j’y vais progressivement pour obtenir la couleur désirée. Il faut compter 5 heures pour que la couleur apparaisse. Une application 3 jours de suite me suffit pour obtenir la couleur désirée. Ensuite, je renouvelle l’opération chaque semaine avec une seule application le plus souvent.

Poudre ‘effet bonne mine’

Et pour le visage, une poudre bonne mine de chez Couleur Caramel pour terminer le maquillage. J’aime beaucoup cette marque, mais le contenant  (en tout cas pour le format 6 g que j’ai acheté) n’est pas du tout pratique. On dirait une salière à petits trous, on peut très vite en mettre trop.

Bon soleil 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s